La femme qui ne savait pas choisir ses chaussures

Les contes d’éveil de Pit Nokoma parlent autant aux enfants qu’aux adultes, car le conte est le langage universel de notre inconscient collectif.

La magie des symboliques oubliées crée un écho au cœur de notre moi intérieur. Le conte est la clé qui ouvre la porte de l’âme pour la réveiller.

La femme qui ne savait pas choisir ses chaussures, est un très beau conte pour mieux choisir son couple !

Extrait :

« Panbouda voyageait sur son chemin de vie, le sourire béat, la joie guidait ses pas. Dans son sac à dos, il avait de la nourriture, une bouteille d’eau et une couverture en peau de lapin pour dormir au chaud. Dans sa tête, il avait mille souvenirs de sa quête. Chaque nouvelle aventure remplissait son cœur de bonheur et sagesse pure. Il était petit, mais au bout du voyage, il savait qu’il serait un grand sage.

Panbouda profitait du soleil, il marchait avec un vieux sage dans le dédale des ruelles d’une cité ancestrale. Ils avaient chaud, ils décidèrent d’aller jusqu’à la grande place pour boire à la fontaine d’eau. Une femme y pleurait sa peine, ses yeux coulaient autant que la fontaine.

Le vieux sage :

– encore un jour où je vais consoler ton chagrin d’amour. Pourquoi souffrir autant, tu m’avais dit que tu quitterais ton homme pourtant… »

Pour lire la suite

 

Découvrez d’autres lectures

Laisser un commentaire