Foutez-vous la paix ! Devenez narcissique !

Fabrice Midal nous propose un joli programme pour nous foutre la paix, commencer à vivre, sauver notre peau et devenir narcissique !

La bonne nouvelle du jour ? Son dernier livre sort aujourd’hui !

Sauvez votre peau ! Devenez narcissique !

Pour vous présenter le livre, je choisis cet extrait d’un entretien de l’auteur avec Djenane Kareh :

— Djenane Kareh : Fabrice, nous évoluons dans un monde archi-narcissique et vous osez nous conseiller d’être encore plus narcissiques ?

 Fabrice Midal : Mais nous ne sommes pas dans un monde narcissique ! Voilà une idée reçue qui mérite d’être examinée. Qu’est-ce que le narcissisme ? J’ai relu le mythe de Narcisse. Ce jeune homme n’était pas amoureux de lui-même, il n’était pas fermé sur lui-même, il a entamé un chemin pour apprendre à se connaître, à se rencontrer, à savoir qui il est.

Qui, aujourd’hui, sait qui il est, a confiance dans ce qu’il ressent, ose dire ce qu’il pense ? Nous nous disons narcissiques et nous en donnons pour preuve la vague de selfies qui envahit la toile. On cite, comme exemples de narcissisme, les Kim Kardashian, les Paris Hilton, des femmes qui s’aiment si peu, qui se font si peu confiance qu’elles n’osent pas se montrer : elles retouchent leurs photos, gomment les aspérités, se fabriquent un idéal auquel elles tentent désespérément de correspondre parce qu’elles ne se sont jamais rencontrées. Elles ne font pas confiance à ce qu’elles sont, parce qu’elles ne savent pas ce qu’elles sont. Leurs selfies viennent combler un sentiment de manque : c’est exactement le contraire du narcissisme. Et ce n’est pas la meilleure manière de se rencontrer…

Quelle est la différence entre s’aimer et se rencontrer ?

Faisons attention ici. S’aimer est une injonction souvent angoissante et culpabilisante, que l’on entend partout et qui nous égare. Je ne peux pas inviter quelqu’un à s’aimer ! S’aimer est la conséquence d’une rencontre. Je dois d’abord me connaître, m’écouter, faire la paix avec moi-même, et c’est seulement dans un deuxième temps que je me découvre aimable. En d’autres termes, plus vous vous dites, il faut que je m’aime, moins vous avez de chances d’y arriver !

A lire, ici.

Fabrice Midal est également l’auteur de Foutez-vous la paix ! Et commencez à vivre. Un livre qui nous libère de cette quête de devenir autre et nous invite à être, à embrasser tout ce que nous sommes.

Foutez-vous la paix ! Et commencez à vivre.

Et si le grand problème actuel était que la plupart des injonctions qui nous sont assénées pour nous calmer ne font que nous mettre une pression plus grande ? Il faudrait « méditer », manger comme ceci, faire tel entraînement pour être en forme, avoir de l’initiative, ne pas parler comme cela, être à la fois calme et dynamique, chaleureux et sérieux… Et si au contraire il fallait plutôt commencer par se foutre la paix pour commencer à vivre ? Mais comment lâcher-prise et se donner l’autorisation d’être soi-même ? 

C’est ce que propose d’explorer Fabrice Midal dans ce livre dont les différents chapitres inviteront à :

Chapitre 1- Cessez de méditer — Ne faites rien
Chapitre 2- Cessez d’obéir — Vous êtes intelligent
Chapitre 3- Cessez d’être sage — Soyez enthousiaste
Chapitre 4- Cessez d’être calme — Soyez en paix
Chapitre 5- Cessez de vous réfréner — Désirez !
Chapitre 6- Cessez d’être passif — Sachez attendre
Chapitre 7- Cessez d’être conscient — Soyez présent
Chapitre 8- Cessez de vouloir être parfait — Acceptez les intempéries
Chapitre 9- Cessez de chercher à tout comprendre — Découvrez le pouvoir de l’ignorance
Chapitre 10- Cessez de rationaliser — Laissez faire
Chapitre 11- Cessez de vous comparer — Soyez vous-même
Chapitre 12- Cessez d’avoir honte de vous — Soyez vulnérable
Chapitre 13- Cessez de vous torturer — Devenez votre meilleur ami
Chapitre 14- Cessez de vouloir aimer — Soyez bienveillant
Chapitre 15- Cessez de discipliner vos enfants — La méditation n’est pas de la Ritaline
Conclusion- L’émerveillement d’être

 

Concrètement, qu’est-ce qu’une méditation où l’on se fout la paix ?

Fabrice Midal : C’est une méditation où l’on ne cherche rien : ni à être calme, ni à faire le vide dans sa tête, ni à atteindre un état spirituel quelconque. Rien, à part se foutre complètement la paix et s’autoriser à être un humain. Je ne fais au fond que reprendre la définition propre de la méditation : entrer en rapport au présent tel qu’il est, sans jugement. En réalité, je vois autour de moi que cette définition n’est pas comprise dans toute sa radicalité. Je vois aussi qu’un « Foutez-vous la paix ! » est le secret à la fois le plus simple et le plus profond pour comprendre la pratique. Ces deux termes sont, aujourd’hui, perçus comme contradictoires : on estime que si c’est profond, ça va être compliqué ; et que si c’est simple, ce sera simpliste. C’est faux ! Le génie de la pratique réellement comprise est qu’elle est toute simple et extrêmement profonde. Je signale ici que j’ai mis en ligne, sur mon site internet, et en accès gratuit, les premiers exercices que j’ai conçus en ce sens. Ils seront suivis par d’autres exercices… pour apprendre à se foutre la paix.

La suite de l’entretien est disponible, ici.

Je recommande vivement ce livre et la série d’exercices disponible sur la chaîne YouTube de Fabrice Midal. En voici quelques uns :

Découvrez d’autres lectures.

 

Laisser un commentaire