Kikitooo

Je vous présente Kikitooo !

Cette petite pousse a pris possession du rail de la porte de mon balcon et a décidé d’y naître. Toute seule, sans y avoir été invitée, sans aide ou assistance.

Imaginez la même chose avec un bébé humain.

Pour la majorité d’entre nous qui avons accès à un écran pour lire ces lignes, pour faire un bébé humain, il faut une femme et un homme avec toute une série de caractéristiques. Il faut qu’ils soient beaux, intelligents, riches, instruits, gentils, honnêtes, affectueux, attentionnés… Il y a autant de listes de souhaits que d’individus.

Lorsque ces deux listes se rencontrent, il faut que la magie opère. Celle de la rencontre, des moments partagés…

Pour que la magie opère, il faut un certain type de comportements, de vêtements, de conversations, de maquillages, de coiffures, de jeux de rôles, de convenances et autres impératifs sociaux…

Lorsque les deux listes se rencontrent et que la magie opère, on pense au bébé. Pour cela, il faut, souvent, d’abord vivre ensemble. Ce qui, chez la plupart des humains, signifie se marier.

Là, c’est la façon dont le mariage doit être conclu qui commande. La demande doit se faire, par l’homme. C’est mieux, ne me demandez pas pourquoi ! La bague doit reflétée l’amour qu’il porte à sa future épouse. Les familles allongent les listes de souhaits, déjà bien fournies. Il faut une fête, une maison, des cadeaux, des invités…

Une fois l’étape du mariage ou de l’installation passée, on fait le bébé.

Comment fait-on les bébés ? En faisant l’amour… Conditionnel, l’amour.

Il faut passer de bons moments pour s’y préparer, des préliminaires, des mots, des orgasmes, vaincre la routine…

La grossesse est annoncée. 9 mois pour se préparer à accueillir bébé. Il faut un suivi médical, lire des livres, se préparer à l’accouchement, prévoir une chambre, acheter des affaires pour le bébé…

Bébé arrive. Enfin !!

Bébé a besoin d’être habillé, nourri, bercé, surveillé, câliné…

STOP ! Kikitooo !

Kikitooo n’a besoin de rien, pas même de la présence de ses géniteurs. Un peu de lumière et d’eau lui suffisent. Elle a décidé de vivre, elle l’a fait. Sur le rail d’une porte, sur un trottoir ou dans un champ. Elle vit.

La prochaine fois que vous penserez que les humains sont supérieurs, pensez à Kikitoo ! Pensez à sa vitalité insolente, à la vie qu’elle est.
La prochaine fois que vous vous sentirez mal, pas à la hauteur, pas assez ceci ou cela. Pensez à Kikitooo ! Comme elle, vous n’avez pas besoin de grand-chose. Vous l’avez simplement oublié.
Comme Kikitooo, vous êtes la vie. Le miracle de la vie. Souriez !

 

D’autres textes vous attendent, ici.

 

Enregistrer

3 réflexions sur « Kikitooo »

  1. Ping : anameyo

Laisser un commentaire