La quête

Sortir de la quête et se souvenir…
Il faudra te souvenir…
הוא יזכור

वह याद होगा

Les yeux clos, revoyez intérieurement la multitude des événements cosmiques, galactiques, stellaires, planétaires, cométaires, directement impliqués dans notre présence ici en ce moment. Cette rétrospective vous dira combien votre existence est précieuse.[1]

La quête

Il faudra te souvenir…

Qui nous réveille ?
Chaque matin, au sortir d’une nuit aussi profonde que la mémoire, nous émergeons d’un point d’éternité. Étonnés, heureux, anxieux, souvent indifférents ou simplement trop pressés pour nous arrêter sur ce mystère quotidien : réveil non garanti, on est là pourtant !
Qui nous réveille ?
Qui nous déporte de l’ailleurs de nos nuits ?
Pour quoi ?
Retour au temps.
Exister.

Se séparer pour naître au jour qui vient, aux autres.[2]

Il faudra te souvenir…

Nostalgie de l’ailleurs. Nostalgie d’un ailleurs mythique, paradis perdu entre vide sidéral et ventre maternel, tentative désespérée de vivre ici-bas la perfection. Mission impossible ? Se refuser manquant, c’est refuser l’autre.[3]

Il faudra te souvenir…

Qui suis-je ?
Qui voit quand je vois ?
Qui entend quand j’entends ?
Qui sait quand je sais quelque chose ?

Qui suis-je ?[4]

Il faudra te souvenir…

Il ne faut pas quitter ta chambre. Reste assis à ta table et écoute. Tu n’as même pas à écouter, attends simplement. Tu n’as même pas à attendre, apprends juste à rester tranquille, calme et solitaire. Le monde s’offrira alors à toi, et te proposera de le démasquer. Il n’aura pas le choix : il roulera en extase à tes pieds.[5]

Il faudra te souvenir…

Amour, santé, abondance…

לאהוב

בריאות

שפע

Il faudra te souvenir…

Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui effraye le plus.
Nous posons la question : Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux talentueux et merveilleux ?
En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ?
Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres.

Nous sommes nés pour rendre manifeste la puissance qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous, et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres.[6]

Il faudra te souvenir…

Il y a une vitalité, une force de vie, une énergie, une accélération qui se traduit en action à travers toi, et parce qu’il existe un seul exemplaire de toi dans toute l’éternité des temps, cette expression est unique. Et si tu la bloques, elle n’existera plus jamais par un autre canal et sera perdue. Le monde ne l’aura pas.
Ce n’est pas ton affaire de décider combien elle est bonne, ni combien elle est valable, ni si elle est comparable à d’autres expressions. C’est ton affaire de te l’approprier clairement et sans détours, de garder le canal ouvert. Tu n’as même pas à croire en toi ou en ton travail.

Tu as à te garder ouvert et conscient des élans qui te motivent. Garde le canal ouvert. [7]

Il faudra te souvenir…

Il faudra te souvenir…

Il faudra te souvenir…

 


[1] Hubert Reeves
[2] Arouna Lipschitz
[3] Arouna Lipschitz
[4] Sri Ramana Maharshi
[5] Franz Kafka
[6] Marianne Williamson
[7] Martha Graham
Autres instantanés

3 réflexions sur « La quête »

Laisser un commentaire